Une exposition sur F. Charpin

4 juin 2012 | 4 389 vues | | 5 Commentaires

A l’initiative de madame Caillaud, déléguée au patrimoine, une exposition sur Fernand Charpin se tiendra à Venelles du 1ier au 30 juin à l’office du tourisme.
La famille de Charpin était originaire de Venelles, même si l’acteur y a peu séjourné.
Le vernissage aura lieu le samedi 2 juin 2012 à 11h3O à l’office Municipal de Tourisme et se terminera par un petit apéro sympa.
Voici un extrait du film Education de prince (1938) ou Fernand Charpin donne la réplique à Louis Jouvet.


Louis Jouvet – Education de prince par RioBravo

5 réponses à Une exposition sur F. Charpin

  1. puce on 16 juin 2012 at 14:31

    La réponse de Robert Chardon, quoi que très courtoise, ressemble à un moyen de se défausser et n’exempte pas Cathy Caillaud de plusieurs erreurs… si tout avait été fait en règle, en ordre, était-il utile de revoir l’agencement de l’exposition ?

  2. framboise on 15 juin 2012 at 11:20

    dans le genre couac… c’est un couac ! oeuvres décrochées quelques jours à peine après l’inauguration… photo de famille avec une vieille « sénassaise » qui avait tournée dans la fille du puisatier sachant que l’expo sera reprise à Sénas…
    cela laisse un léger goût de désorganisation. Ce n’est certes pas la consécration attendue de Charpin par l’élue au patrimoine.
    Problèmes administratifs (soulevés sur les blogs)
    Problèmes de muséographie (soulevés sous les blogs)
    cela fait beaucoup
    Enfin… ce sont les venellois qui en font les frais !
    bravo

  3. Annie on 13 juin 2012 at 07:54

    Il n’aura échappé à personne que l’expo a été partiellement décrochée par rapport à ce qu’elle était originellement. Presque toutes les oeuvres d’époque ont disparu… remplacées par un fatras de copies de photos et de copies agrandies d’affiches obtenues sur Internet. Le CNC(Centre National de la Cinématographie) appréciera mais il aurait mieux valu tout annuler et remettre les pendules à l’heure !
    Il y a des instances qui gèrent les droits de reproduction, de diffusion… le pire c’est qu’elles sont généralement conciliantes sur cette période, mais encore faut-il les solliciter !
    Hier encore, le CNC n’était informé d’aucune projection sur Venelles à la fin du mois !

  4. Tristane on 10 juin 2012 at 13:07

    J’ai un peu de mal à comprendre. L’article de la Provence paru cette semaine laissait entendre que Monsieur Héry avait été remercié en tant que « prêteur ». Or dans son courrier aux venellois il mentionne l’absence de convention. Et etant présente à l’inauguration de l’expo, nous avons été plusieurs a n’y rien comprendre ! En effet, il n’a aucunement été fait mention par l’élue au patrimoine d’un « prêt », elle a remercié monsieur Héry pour ses « recherches »… elle s’est même précipitée en fin de discours pour faire une visite guidée de « son » expo.
    La photo de la Provence est aussi explicite !
    En définitive il faudrait poser la question de savoir qui a payé pour les oeuvres originales. Ce ne doit pas être très difficile à savoir.
    S’il est vrai que les oeuvres appartiennent à un « prêteur privé » (ça n’était franchement pas clair pendant l’inauguration), que celui-ci n’a pas de convention avec la mairie, qu’il est écarté de la photo de l’article (on verra dans Venelles Mag), alors effectivement il y a un sérieux problème et son coup de gueule est parfaitement légitime.
    Il ne va pas travailler gratuitement, en être de ses frais pour en plus se faire tenir à l’écart de l’inauguration.
    La question est donc posée : qui a payé ou prêté les oeuvres ? C’est une simple question de légitimité !

  5. Régine C on 5 juin 2012 at 14:25

    Exposition fiasco !
    si l’on va sur le site de l’opposition on peut y lire deux commentaires, l’un de Marie-Pierre Peyrou et le second de Jean-Marc héry, qui explique pourquoi il jette l’éponge et ne travaillera plus sur cette commune.
    Apparemment les élus ont fait très fort.
    Il est vrai que l’attitude de Robert Chardon a été d’un mufle consternant… quant à l’élue au patrimoine, elle s’est encore une fois bien mise en avant en profitant allègrement du travail des autres.
    Je ne suis pas restée très longtemps, les discours m’ont ennuyée et Robert Chardon nous a, de nouveau, présenté une version idyllique du village, de son action (la petite maison dans la prairie à côté c’est un film d’horreur). Les élus, pour certains, faisaient la tête. Lydie Ardevol, pourtant en charge du protocole, a boudé la cérémonie mais tous ont affiché une mine de circonstance lorsqu’il a s’agit de prendre la photo pour la Provence, en compagnie du Maire…
    là, je dois dire que je suis restée stupéfaite… Weller, Carette, Caillaud, Babuleaud, Chardon,… se sont précipités autour du maire : et il n’a même pas été proposé à Monsieur Héry, qui est pourtant celui qui a prêté les documents d’époque, d’être présent !
    Non seulement on ne le remercie pas, mais en plus on le relègue en dernière ligne pour bien lui faire comprendre qu’on est très content de son travail mais qu’il faut qu’il dégage.
    Il semble qu’une polémique soit née autour de Cathy Caillaud qui, sur ce coup là, n’a pas été correcte.
    Quant au patrimoine, pour reprendre les termes de Monsieur Chardon… il permet de se retrouver entre « amis ». Mais plusieurs personnes sont parties outrées et j’en faisais partie.
    Pour l’expo, … je partage malheureusement l’opinion de monsieur Héry (qui nous annonce quand même que la mairie n’a même pas été fichue de faire rédiger une convention de prêt bien légitime) : elle est ratée, fouillis et il n’y a pas vraiment de logique dans les panneaux… photos par-ci, aucune explication, seules les parties recto de certains programmes sont affichées, dont certains ne mentionnent même pas le nom de Charpin. Certaines reproductions d’affiches ont manifestement été récupérées sur Internet et agrandies avant d’être plastifiées, mais la qualité de l’image est désastreuse… Sincèrement, si les venellois y vont c’est qu’ils ont du temps à perdre !
    s’il est vrai que Monsieur Héry avait, de son côté, travaillé sur des panneaux didactiques et qu’ils n’ont pas été utilisés, alors c’est qu’effectivement il y a eu un certain dérapage et sa colère est parfaitement compréhensible.
    Quant à Cathy Caillaud… elle ferait bien de se remettre en cause car là c’est un sérieux loupé à tous points de vu.
    C’était l’opinion d’une vieille venelloise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

  1. Vos commentaires, questions et critiques sont les bienvenus.